Le "Goig dels Ous"

 

Autrefois, aux veilles de Pâques, les jeunes gens du village se rendaient dans les mas pour y chanter les « Goigs » (la « joie » en catalan, prononcer « gotch »), ces chants en l’honneur de la Vierge qui, disait-on, protégeaient hommes et bêtes pour l’année.

En échange, la patronne des lieux remplissait le panier d’œufs et de victuailles qui étaient partagés le jour de Pâques au cours d’un repas champêtre.

A Amélie-les-Bains, cette tradition des Goigs et Cantarellas (chants profanes) résonnent encore sous les balcons et le lundi de Pâques, c’est autour de la chapelle de Santa Engracia, fraîchement restaurée, que sera partagé le précieux butin.